Bouton remonter

Développez rapidement des applications métiers pour votre PME sans savoir coder !

Pictogramme durée du cours 45:00
Pictogramme à distance Sans classe virtuelle
Pictogramme nombre de vidéos 8 vidéos
Bouton
Partager

À PROPOS DE CE WEBINAR

Pendant le confinement, les PME ont pris conscience d’une nécessaire accélération dans leur transformation numérique. Les petites et moyennes entreprises ont des besoins similaires, mais souvent moins développés que ceux des grandes entreprises. Elles ont besoin d'applications métiers adaptées à leurs enjeux et à leurs activités, mais ne disposent pas toujours de la bande passante, des ressources informatiques ou du budget nécessaire pour implémenter des applications pour chacun de leur besoins.

Grâce à Microsoft Power Apps, vous pouvez créer et partager des applications métiers sans avoir à écrire une ligne de code. Tous les collaborateurs de votre PME peuvent avoir un rôle dans la transformation de votre entreprise. Les employés terrain, les commerciaux, les ressources humaines, la finance, le marketing… Chacun est capable d’identifier les leviers à activer pour faciliter son travail, éviter les tâches fastidieuses ou chronophages !

Dans ce webinar, Microsoft & Twelve Consulting vous feront découvrir comment Power Apps permet de concrétiser vos idées d'applications métiers en levant les barrières techniques !

Plan du webinar :

  • Les enjeux de la Power Platform pour les PME
  • Présentation de Power Apps
  • Quelle méthodologie pour la création de votre première application ?
  • Retour d’expérience de la PME EveryDay Content
  • Q&A

 

Animé par : 

- Eric Foucault - Manager @ TWELVE CONSULTING (membre du collectif Ma PME Numérique).

- Cécile Leprince - Directeur général @ EVERYDAY CONTENT (intervenante extérieure).

- Lisa Stock - Responsable Programme PME - Business Application @ MICROSOFT

 

Cliquez sur la vidéo ci-contre pour voir le webinar !

00:00:02
Bien, Ben, je vous propose de de démarrer,
00:00:05
donc pour commencer Bonjour à tous.
00:00:08
Nous sommes ravis de vous accueillir pour
00:00:11
pour parler aujourd hui d'une solution
00:00:13
pour voir apps permettant aux entreprises,
00:00:16
aux PME en particulier de développer
00:00:18
rapidement et avec un minimum de
00:00:21
compétences des applications métiers à
00:00:23
destination de leurs collaborateurs.
00:00:25
Euh et de leurs clients.
00:00:28
Alors moi je suis Christophe amouroux,
00:00:30
le président fondateur de twelve consulting,
00:00:33
qui est un cabinet de conseil spécialisé.
00:00:36
En expérience client et collaborateur
00:00:38
pour les secteurs de la finance,
00:00:40
de la santé et des services
00:00:42
publics aux entreprises.
00:00:43
Donc nous notre job au quotidien
00:00:45
qui est d'aider nos clients à
00:00:47
utiliser au mieux les technologies,
00:00:49
donc le digital au sens large,
00:00:51
pour délivrer à leurs clients
00:00:52
et à leurs collaborateurs la
00:00:54
meilleure expérience possible.
00:00:56
Donc, Pour ce faire un,
00:00:57
puisque la promesse c'est bien,
00:00:59
mais encore faut-il la délivré.
00:01:01
Nous appuyons,
00:01:01
fait faut 3 compétences,
00:01:03
une compétence métier qui consiste
00:01:05
Ben suffisamment bien appréhender.
00:01:06
Les environnements de nos clients
00:01:08
pour être capable de répondre à leurs
00:01:10
enjeux les compétences technologiques
00:01:11
de façon à pouvoir mettre en place les
00:01:14
solutions permettant de concrétiser
00:01:15
ces enjeux donc à la fois euh le
00:01:18
développement d'applications mobiles
00:01:19
la mise en place de concert et puis
00:01:21
une 3e compétence essentielle d'une
00:01:23
compétence en fait d'accompagnement
00:01:24
du changement d'adoption pour faire
00:01:26
en sorte que les clients et les
00:01:28
collaborateurs utilisent au mieux
00:01:29
ces solutions voilà donc ça c'est ce
00:01:31
que nous faisons euh nous le faisons
00:01:33
depuis 6 ans et j'ai tendance à
00:01:35
croire qu'on ne doit pas le faire
00:01:37
trop mal puisque 6 ans après notre
00:01:40
création nous sommes 63.
00:01:41
Toi vers eux,
00:01:42
et puis une bonne question d'une plutôt
00:01:44
bonne réputation auprès de nos clients.
00:01:46
Maintenant,
00:01:46
si j'ai décidé moi il y a quelques années
00:01:49
de créer toi avec 11 autres toiles.
00:01:51
Varin doule doule au toilette,
00:01:53
c'est qu'on avait envie de créer un
00:01:55
cabinet un peu un peu différent et qui
00:01:57
repose principalement sur sur 2 piliers.
00:01:59
Le collectif puisqu'en fait,
00:02:00
on a à peu près tout ce qu'on a vu,
00:02:03
que puis ensemble,
00:02:04
on est plus intelligent que
00:02:06
chacun dans son coin.
00:02:07
Et puis l'entreprenariat,
00:02:08
puisqu'on veut que toi ils sont
00:02:09
à l'environnement dans lequel
00:02:11
on puisse avoir des idées.
00:02:12
Et la capacité à concrétiser,
00:02:14
c'est voilà donc c'était pour
00:02:16
vous dire 2 mots sur sur toile,
00:02:18
vous prenez un peu de sommeil et
00:02:20
ce que nous faisons maintenant,
00:02:22
au-delà de notre activité.
00:02:23
En fait, on est nous-mêmes une PME, d'accord?
00:02:26
Donc il y a toutes les caractéristiques
00:02:28
d'une d'une PME et en fait,
00:02:30
on aura l'occasion à tout à l'heure avec
00:02:32
Éric vous expliqué comment est-ce que nous,
00:02:35
on a pu aussi pour nos propres besoins,
00:02:37
développer des applications à
00:02:39
partir de cette plate-forme.
00:02:40
Alors je vais passer agenda hop comme ça.
00:02:43
Voilà, euh,
00:02:43
donc ce que je vous propose aujourd'hui,
00:02:45
c'est qu'en fait,
00:02:46
on va démarrer avec Lisa
00:02:48
de Microsoft en fait,
00:02:49
qui va reprendre justement
00:02:50
les les enjeux des PME et
00:02:52
des emplois justement,
00:02:53
pouvoir a peut-être une réponse à ces enjeux.
00:02:56
Après quoi c'est Éric qui vous
00:02:57
expliquera un peu ce que c'est
00:02:59
que favorable sur rassurez vous,
00:03:01
on ne va pas dans les méandres
00:03:03
de la technique hein,
00:03:04
c'est que l'objectif c'est pas très
00:03:06
clair et très compréhensible pour vous.
00:03:08
Et puis Cécile en fait débrider contente
00:03:10
en fait nous expliquera elle bah c'est que
00:03:13
l'on a fait comment elle utilise en fait.
00:03:15
Cette solution dans son,
00:03:17
dans son quotidien.
00:03:18
Et puis on.
00:03:19
On terminera en boucle race cette
00:03:21
présentation avec de nouveaux Éric qui
00:03:23
nous expliquera en fait bah comment
00:03:25
on peut se lancer et comment en fait
00:03:27
réaliser ce type d'application.
00:03:29
Voilà donc voilà pour pour le agenda,
00:03:31
juste avant de passer la parole à Lisa.
00:03:34
Bon, je pense que vous êtes tous
00:03:36
rompus à l'exercice du webinar,
00:03:38
vous avez sur votre droite un
00:03:40
certain nombre de rubriques,
00:03:41
notamment une rubrique question donc allez-y,
00:03:43
posez vos questions.
00:03:44
Et puis en fait on les prendra
00:03:47
à la fin de cette présentation.
00:03:49
Merci et je passe la parole.
00:03:52
Alisa.
00:03:55
Alors
00:03:55
merci beaucoup et je vous propose de
00:03:58
tout d'abord commencer par faire un
00:04:00
rapide tour d'horizon des PME en France.
00:04:02
Alors aujourd'hui, 99 pour 100 des
00:04:05
entreprises françaises ont soit des TPE,
00:04:07
soit des PME, soit là quasi-totalité de
00:04:09
nos entreprises sur le territoire eux.
00:04:12
Même si les TPE et les PME sont
00:04:14
certes peut être plus discrète que
00:04:16
les 2 pays et les grands groupes,
00:04:19
elles sont tout aussi essentiel et elle
00:04:22
contribue fortement à l'économie française
00:04:24
et surtout à l'économiedun.de vue local.
00:04:27
Alors il faut savoir aussi qu'ils produisent
00:04:29
près d'un tiers du chiffre d'affaires
00:04:31
total des entreprises françaises et
00:04:32
qu'elles emploient plus pratiquement la
00:04:34
moitié de la masse salariale française,
00:04:36
avec 49 pour 100 des 14 millions
00:04:38
d'actifs sur notre pays.
00:04:39
Euh, c'est encore une autre preuve
00:04:41
irréfutable de leur dynamisme.
00:04:42
Alors elles sont dynamiques,
00:04:43
elles sont au cœur de notre
00:04:45
économie française,
00:04:46
mais elle est aussi très touchée
00:04:48
pendant ces derniers mois,
00:04:49
avec le confinement et la crise
00:04:51
de la comédie 9 en général,
00:04:53
et elles se battent plus que
00:04:55
jamais aujourd'hui pour avoir un
00:04:57
un retour à la normale.
00:04:59
L'agriculture pour la France s'il te plaît.
00:05:01
Alors pour faire un lien justement
00:05:03
avec ce retour à la normale et et,
00:05:06
et la transformation numérique,
00:05:07
je pense que voilà,
00:05:08
il faut parler justement de
00:05:10
cette transformation numérique.
00:05:11
Euh, aujourd'hui,
00:05:12
la plupart des entreprises se dirige
00:05:14
vers le cloud à un rythme assez effréné.
00:05:16
On a pu justement le constater
00:05:18
pendant le confinement et pendant
00:05:20
la crise de la copie de 19.
00:05:22
Euh,
00:05:23
on a pu également constater que
00:05:25
plus particulièrement chez les PME,
00:05:26
il y avait eu une réelle prise de
00:05:28
conscience sur une accélération
00:05:30
dans leur transformation numérique.
00:05:32
Aujourd'hui, elles ont besoin de quoi?
00:05:33
les PME?
00:05:34
Elles ont besoin de rester
00:05:35
connecter avec leurs collaborateurs,
00:05:37
donc que ça soit avec eux des
00:05:39
solutions collaboratives.
00:05:40
Elles ont également besoin de
00:05:41
rester connecter avec leurs clients,
00:05:43
donc avec des solutions,
00:05:44
par exemple de solutions,
00:05:45
de la gestion de la relation client.
00:05:47
Donc laissez les laisser RM et
00:05:49
elles ont également besoin tout
00:05:50
simplement de rester productive,
00:05:52
de pouvoir continuer à travailler.
00:05:53
Il y a fonctionné grâce à des solutions
00:05:55
et des applications dite métier.
00:05:58
Alors justement,
00:05:58
ils vont intéresser un peu plus au
00:06:00
développement d'applications métier.
00:06:02
Euh. Au sein des PME, je pense que voilà.
00:06:05
Il y a quelques chiffres qui sont
00:06:07
assez intéressants à expliquer
00:06:09
et à vous montrer aujourd hui au
00:06:11
cours des 5 prochaines années,
00:06:13
plus de 100 millions d'applications
00:06:15
et de solutions numériques eux
00:06:16
seront développées et déployées.
00:06:18
C'est plus que il a été développé et
00:06:21
déployé pendant les 40 dernières années,
00:06:23
donc c'est énorme. Euh.
00:06:24
La demande d'application métier,
00:06:26
elle est gigantesque,
00:06:27
aujourd'hui elle est 5 fois plus,
00:06:29
euh,
00:06:29
elle augmente 100 fois plus vite
00:06:31
que les équipes informatiques.
00:06:33
Développeurs peuvent aujourd
00:06:34
hui fournir et un autre chiffre
00:06:36
important à souligner,
00:06:37
c'est que d'ici 2024 65 pour 100
00:06:39
de toutes les applications seront
00:06:40
construites sur des plateformes
00:06:42
de développement dite low code,
00:06:44
c'est-à-dire qu'ils nécessitent
00:06:45
très peu de compétences,
00:06:46
de programmation et de
00:06:48
programmation en général.
00:06:49
Donc on constate qu'on s'étende
00:06:51
vers un modèle où l'entreprise
00:06:52
aujourd'hui peut créer elles-mêmes
00:06:54
des applications métier qui
00:06:55
répondent à ces besoins sans avoir
00:06:57
besoin derrière de passer par un
00:06:59
développeur ou même un support
00:07:01
technique ou une équipe informatique.
00:07:03
Mais c'est simple.
00:07:07
Alors on voit qu'il y a une réalité de
00:07:09
passer justement et d'accélérer dans cette
00:07:11
dans cette transformation numérique.
00:07:13
Euh, mais les PME aujourd'hui,
00:07:14
elle rencontre aussi des challenges
00:07:16
qu'il faut présenter parce qu à
00:07:18
l'instar des grandes entreprises,
00:07:19
les PME ont besoin de solutions
00:07:21
qui sont adaptées à leurs besoins,
00:07:23
à leur taille et surtout à
00:07:25
leur évolution constante.
00:07:26
Elles ont besoin de solutions pour la
00:07:28
gestion de leurs activités en général,
00:07:30
donc ça soit pour la gestion de
00:07:32
leurs finances, de leur marketing,
00:07:34
de leurs ventes,
00:07:34
mais également pour leur organisation
00:07:36
interne ou que ça soit par exemple pour.
00:07:39
La gestion d'une réservation,
00:07:40
d'une salle ou,
00:07:41
par exemple pour la gestion du planning,
00:07:43
par exemple.
00:07:44
Alors elle dispose toujours,
00:07:46
à l'instar des grandes entreprises,
00:07:47
encore une fois de la bande
00:07:49
passante des ressources humaines,
00:07:51
du budget nécessaire pour
00:07:52
implémenter des applications qui
00:07:53
répondent à ces besoins justement,
00:07:55
et un autre point aussi qui
00:07:57
est un challenge pour elles,
00:07:59
c'est qu'elles ont également besoin
00:08:00
de travailler sur des solutions
00:08:02
qu'elles connaissent déjà qu'elles
00:08:03
utilisent déjà au quotidien,
00:08:05
ce qui va leur garantir.
00:08:07
Est-ce qu'il va garantir à leurs
00:08:09
collaborateurs une rapide adoption?
00:08:10
À ces solutions métier,
00:08:12
ce qui va permettre aux collaborateurs
00:08:14
de rester productif et surtout
00:08:15
de gagner en productivité.
00:08:17
Autre challenge important à souligner
00:08:18
pour les PME, c'est l'Inter.
00:08:20
Connectivité entre les logiciels existants
00:08:22
qu'elles ont déjà dans leur entreprise,
00:08:24
elles ont très souvent des logiciels qui ne
00:08:26
sont pas connectés les uns avec les autres.
00:08:29
Et c'est une vraie perte de productivité.
00:08:32
Euh, pour l'entreprise et pour les employés,
00:08:34
car l'information ne circule pas,
00:08:36
ce qui peut augmenter considérablement,
00:08:37
euh, le temps de tâche,
00:08:39
par exemple, la très faible valeur.
00:08:41
Prenons par exemple l'exemple
00:08:42
de la création d'un devis, euh,
00:08:44
étage qui peut devenir très vite, euh,
00:08:47
longue, répétitives et fastidieuses.
00:08:48
Si à chaque fois il faut saisir
00:08:50
manuellement toutes les informations
00:08:51
d'un logiciel à un autre,
00:08:53
ça c'est quelque chose qui pourrait,
00:08:55
euh, qui peut prendre beaucoup,
00:08:57
beaucoup de temps.
00:09:01
Je veux bien que tu passes
00:09:02
à l'accueil pour moi.
00:09:02
S'il te plaît, mec. Merci beaucoup.
00:09:04
Alors, juste avant de te laisser
00:09:06
la parole justement, Éric, euh,
00:09:07
donc on l'a vu pendant ces quelques minutes.
00:09:09
Et les PME aujourd'hui,
00:09:11
elle rencontre des challenges.
00:09:12
Elles ont des besoins bien précis qui
00:09:14
sont pas forcément les mêmes que dans les
00:09:16
grandes entreprises et elle ses besoins.
00:09:18
On peut enfin,
00:09:18
ils sont précis pour accélérer
00:09:20
dans leur transformation numérique.
00:09:21
Et c'est là justement où Power ABC et
00:09:23
là Power plate forme entre en jeu pour
00:09:26
voir si aujourd'hui ça va permettre,
00:09:28
grâce à une interface de développement
00:09:29
d'applications dite le code,
00:09:30
donc avec très peu de programmation de
00:09:32
prix rapidement des applications euh,
00:09:34
où on n'a pas forcément besoin
00:09:36
derrière d'avoir une équipe de
00:09:37
développeurs ou une équipe.
00:09:38
Informatique, euh,
00:09:39
c'est là où chaque employé de l'entreprise,
00:09:41
chaque collaborateur peut aujourd'hui
00:09:43
proposer ses idées et créer ces
00:09:45
applications qui répondent à ces
00:09:46
enjeux et aux besoins de son métier.
00:09:48
Donc je vais désormais de laisser la parole.
00:09:51
Bah justement à Éric qui va nous en
00:09:53
dire un peu plus sur la Power plate
00:09:56
forme est sûre Power
00:09:57
apps. Merci beaucoup.
00:09:58
Merci Lisa effectivement donc.
00:10:00
Microsoft a créé la peur plateforme
00:10:01
pour répondre à tous les challenges
00:10:03
que que tu as présenté demandes
00:10:05
ne manquent de ressources,
00:10:06
de manque de moyens,
00:10:07
une capacité à à mettre en place des
00:10:09
solutions qui répondent aux besoins des
00:10:11
PME et donc Ben là Power plate forme,
00:10:14
qu'est-ce que c'est en fait,
00:10:15
ces différentes applications qui
00:10:16
vont se se compléter pour permettre
00:10:18
de dérouler des usage concret.
00:10:20
Donc on va commencer par pour le rap ce un,
00:10:23
le plus gros morceau,
00:10:23
on va dire de de la Power plate forme
00:10:26
et qui va nous permettre de créer
00:10:28
des applications très simplement.
00:10:30
On dit souvent que c'est du PowerPoint.
00:10:32
Avec des formules Excel,
00:10:33
ce qu'on va voir dans la petite
00:10:35
vidéo qui qui a joué en parallèle,
00:10:37
où on retrouve différents écrans
00:10:39
qu'on va pouvoir mettre comme des
00:10:41
live sur un PowerPoint et dans
00:10:43
lesquels on va pouvoir intégrer, euh,
00:10:45
des différents composants donc qui
00:10:46
peuvent être des boutons, du texte,
00:10:48
des champs de saisie, des vidéos,
00:10:50
des images, des chronomètres.
00:10:51
DQR code aujourd pas si on arrivera
00:10:54
normalement et qu'on va pouvoir
00:10:55
mettre en drag and drop donc les
00:10:57
glisser déposer directement sur
00:10:59
l'écran avec le principe en fait
00:11:01
de tout ce qu'on voit sur l'écran,
00:11:03
c'est exactement lui courra
00:11:04
l'application pour l'utilisateur.
00:11:05
Il y aura créé.
00:11:07
Donc ça, c'est sur la partie
00:11:09
PowerPoint et sur la partie Excel.
00:11:11
C'est qu'en fait pour chacun
00:11:12
de ses composants,
00:11:13
donc ce bouton sur le texte,
00:11:15
et cetera,
00:11:16
on va pouvoir appliquer les formules
00:11:17
qui vont permettre de réagir un peu.
00:11:19
L'intelligence de cette application donc,
00:11:21
par exemple,
00:11:22
le fait de de gérer la visibilité
00:11:24
de d'un bouton de,
00:11:25
de gérer les calculs,
00:11:26
de gérer des renseignements automatique
00:11:28
d'informations dans les dans les champs,
00:11:29
donc ça avec des formules
00:11:31
que vous connaissez.
00:11:32
Bien sûr Excel donc de Yves de somme,
00:11:34
des choses comme ça.
00:11:35
Donc évidemment il y en a beaucoup.
00:11:38
Et puis là,
00:11:38
ce qu'on voit dans la démo se la
00:11:41
joue également de connecteurs,
00:11:42
donc il y a Outlook pour depuis
00:11:44
directement la force de pouvoir
00:11:45
envoyer un e-mail là c'est une petite
00:11:47
exemple d'enquête de satisfaction qui
00:11:49
a envoyé et l'idée c'est de pouvoir
00:11:51
envoyer un e-mail à la personne qui
00:11:53
qui déroule le Sky the euh pour euh
00:11:55
bah le remercier d'avoir répondu donc
00:11:57
là c'est quelque chose de très simple,
00:11:59
très sommaire.
00:12:00
Mais vous voyez que évidemment c'est
00:12:01
un peu en accéléré donc l'application
00:12:03
a été créée en quelques minutes,
00:12:05
donc effectivement il est très simple,
00:12:07
on peut imaginer,
00:12:07
il va faire ce même type de.
00:12:10
12, quelque chose,
00:12:11
des choses un peu plus riche,
00:12:12
donc ça,
00:12:13
c'est vraiment la partie poète qui permet de
00:12:15
créer qui est le front et des applications.
00:12:18
Euh,
00:12:18
vous l'avez vu assez rapidement.
00:12:19
L'intérêt,
00:12:20
au-delà d'avoir une
00:12:20
ergonomie que c'est sympa,
00:12:22
je vais pouvoir se connecter à ces données.
00:12:24
Donc on l'a vu dans l'exemple avec
00:12:26
Outlook aujourd'hui,
00:12:27
la peur plateforme,
00:12:28
c'est plus de 400 connecteur.
00:12:30
Donc évidemment, on a tous les
00:12:32
connecteurs de l'écosystème Microsoft,
00:12:33
donc votre calendrier,
00:12:34
votre Outlook teams? Euh cher point.
00:12:36
Enfin tous tous les éléments que
00:12:37
vous connaissez azur et cetera.
00:12:39
Et on a aussi énormément de
00:12:41
connecteurs qui sont en dehors
00:12:43
de l'écosystème de Microsoft.
00:12:44
Donc par exemple c'est le sport,
00:12:46
ça sapé Google.
00:12:47
Euh voilà, il y en a moyen il y a 4
00:12:49
ans donc ça en fait ça fait beaucoup
00:12:52
et la possibilité également dans dans
00:12:54
l'ajouter dans créé s'il n'existe pas.
00:12:57
Donc ce qui va vous permettre
00:12:59
depuis votre peau grasse.
00:13:00
D'accéder à des données de
00:13:02
votre système d'information,
00:13:03
de créer de la donnée et d'alimenter
00:13:05
vos différents outils, et cetera.
00:13:07
Au-delà de ça,
00:13:08
si on va aller un peu plus
00:13:10
loin sur justement,
00:13:11
toute cette partie de interfaçage avec votre,
00:13:14
si on a peur aux tomates,
00:13:15
donc la brique en gros de de
00:13:17
gestion des processus dans dans
00:13:19
l'entreprise qui va permettre
00:13:20
d'automatiser un certain nombre
00:13:21
de traitements qui peuvent être
00:13:23
déclenchée soit manuellement,
00:13:24
donc par un utilisateur,
00:13:26
soit automatiquement en fonction
00:13:27
d'un acte qui est fait dans un
00:13:29
un des outils soient des des,
00:13:31
des périodes régulières et qui va
00:13:32
permettre de générer justement
00:13:33
des interactions entre entre
00:13:35
différentes applications,
00:13:36
de gérer les process de validation,
00:13:38
et cetera.
00:13:38
Et puis on a la dernière partie qui va
00:13:41
pouvoir bail comme s'il vous connaissait.
00:13:43
Peut-être qu'un outil de dataviz donc,
00:13:45
pour analyser.
00:13:46
En fait,
00:13:46
toutes les données qui ont été qui
00:13:48
ont été gérés dans les différentes
00:13:50
applications et ce qui est intéressant,
00:13:52
c'est que pouvoir virer.
00:13:53
Donc vous connaissez aujourd'hui,
00:13:54
mais on peut à la fois intégrer
00:13:56
les applications porat dans des
00:13:58
tableaux pour DIY ou des reports.
00:14:00
Peur d'y aller,
00:14:01
donc très dynamique avec des
00:14:02
données dans les programmes.
00:14:03
Donc voilà,
00:14:04
on peut construire quelque chose de de,
00:14:06
de de de complet exhaustif sur les
00:14:08
applications qu'on veut mettre
00:14:10
en place et donc bah quel intérêt
00:14:12
d'utiliser la peur plateforme on en a parlé.
00:14:14
Une rapidité de conception,
00:14:15
donc on peut très rapidement
00:14:17
créer des applications.
00:14:18
On n'est pas contraint,
00:14:19
contrairement à des progiciels,
00:14:21
a des limites en termes de duyck,
00:14:23
séduit donc là, on peut vraiment,
00:14:25
comme sur les technologies web,
00:14:26
personnaliser l'interface et l'expérience
00:14:28
qu'on va voir dans la dans l'application.
00:14:30
C'est une solution qui est accessible
00:14:32
à des profils non développeurs,
00:14:33
donc ça veut pas dire qu'il n'y a
00:14:36
pas une petite montée en compétence,
00:14:38
mais c'est accessible à à n'importe qui,
00:14:40
n'importe qui en tout cas,
00:14:42
qu'il utilisait du PowerPoint et Excel.
00:14:44
Et puis par ailleurs donc conduit
00:14:45
un peu plus technique architecture,
00:14:47
on est dans le même environnement
00:14:49
Microsoft que votre Office 365,
00:14:51
Azure et cetera donc.
00:14:52
Il y a.
00:14:53
On n'est pas chez un petit éditeur
00:14:54
qui vient de sortir une solution,
00:14:56
c'est quelque chose qui a été largement
00:14:57
éprouvée depuis des dizaines d'années,
00:14:59
qui fonctionne très bien,
00:15:00
qui est tout à fait sécurisé et
00:15:01
également qui est très scalable.
00:15:03
Donc on peut avoir 5 utilisateurs
00:15:04
comme beaucoup plus évidemment
00:15:06
sans que ça se ressente sur les performances.
00:15:08
Et puis, comme je le disais,
00:15:09
comme s'est associée à votre Office 365,
00:15:11
ça permet également très rapidement
00:15:12
de partager l'application une fois
00:15:14
qu'elle est créé pour la partager bac,
00:15:16
c'est relié mon annuaire d'entreprise,
00:15:17
donc je peux la partager à tout le monde,
00:15:19
à des groupes d'utilisateurs ou
00:15:21
à des utilisateurs individuels.
00:15:22
Et puis, dernier point,
00:15:23
non des moindres sur le sujet,
00:15:24
si vous avez déjà Office 365,
00:15:26
en fait, vous avez déjà
00:15:27
aujourd'hui des licences programme,
00:15:28
donc ce que ce qu'on a vu,
00:15:30
vous êtes déjà en fait en capacité de le
00:15:32
faire sans payer de licence complémentaire.
00:15:34
Donc c'est quelque chose qui
00:15:35
est également assez intéressant.
00:15:36
Évidemment ça ne couvre pas tous les usagés,
00:15:39
y a des choses plus complexes
00:15:40
qui nécessiteront des licences,
00:15:41
mais vous pouvez déjà Je suis un
00:15:43
certain nombre de choses, euh.
00:15:45
À travers à travers vos licences existantes.
00:15:48
Donc si on se projette un peu comme
00:15:50
Christophe, la ligne nous-mêmes ont,
00:15:52
eux, une PME.
00:15:52
On a une soixantaine aujourd'hui.
00:15:54
Depuis 23 ans, on a créé beaucoup
00:15:55
d'applications pour notre usage interne.
00:15:57
Je pense qu'aujourd'hui on va en avoir créé
00:15:59
à peu près une soixantaine pour différents k.
00:16:01
Donc là,
00:16:02
l'idée c'est de vous montrer
00:16:03
quelques exemples qu'on a pu créer,
00:16:05
qui sont assez transverses,
00:16:06
qui parle quand je pense à tout le monde.
00:16:08
Donc premier exemple,
00:16:09
c'est une application pour les
00:16:10
entretiens de recrutement qu'on a mise
00:16:12
en place parce que jusque-là en fait,
00:16:14
on achète généralement nous 4 ou 5
00:16:15
entretiens et on n'avait pas forcément
00:16:17
la visibilité de de ce qui avait été
00:16:19
abordé par les personnes précédentes.
00:16:21
De lors des entretiens fait souvent pleurer.
00:16:23
L'objectif pour le candidat,
00:16:24
on n'avait pas forcément les
00:16:26
retours qui avait été remonté
00:16:28
par la personne qui avait vu le.
00:16:29
Le candidat et les entretiens
00:16:31
étaient assez assez classique.
00:16:32
La traversette programme validé,
00:16:34
c'est d'avoir quelque chose de
00:16:35
plus ludique où on peut aller
00:16:37
aussi tester les compétences et le
00:16:39
savoir-faire du candidat et évidemment
00:16:41
faire nos retours pour me dire si
00:16:43
on continue le process ou pas,
00:16:45
sachant que tout ça s'est
00:16:46
connecté à notre solution RH.
00:16:48
Voilà un premier exemple plutôt
00:16:50
donc sur sur des thématiques RH,
00:16:52
mais qui peut être intéressant.
00:16:54
Euh,
00:16:54
on a également créé une application sur
00:16:56
la réservation de matériel chez toi.
00:16:58
Du coup,
00:16:58
on a pas mal de de création de
00:17:00
supports vidéo audio et cetera,
00:17:02
et donc on a on a du matériel
00:17:03
qui est partagé et avant cette
00:17:05
application bah c'était toujours un
00:17:07
peu compliqué de savoir si le matériel
00:17:09
était disponible au bas qu'il avait
00:17:11
emprunté où est-ce qu'il était?
00:17:12
Donc on sait créer une petite application
00:17:15
pour réserver où réserver ce matériel?
00:17:17
3e exemple,
00:17:18
donc sérénade qu'on a mis en
00:17:20
place pendant le confinement,
00:17:21
qui était une solution pour aider
00:17:23
les entreprises à à gérer le retour.
00:17:26
Le retour au travail et donc qui,
00:17:28
comme comme l'usage principaux
00:17:29
avait déjà toute tout le plan de
00:17:31
communication de l'entreprise vers
00:17:32
ses collaborateurs autour de la
00:17:34
situation. Donc, que ce soit l'actualité,
00:17:36
les mesures de sécurité à suivre.
00:17:38
Donc tout ça dans dans l'application
00:17:40
puisqu'on voit que c'était un peu
00:17:42
éparpillé souvent au préalable toute
00:17:44
la la distribution de matériel,
00:17:45
donc de gel de masque avec la gestion
00:17:48
des stocks, savoir qui qu'elle
00:17:50
qu'elle matériel on avait remis à.
00:17:52
À qui et quand?
00:17:53
Mais également toute la gestion
00:17:55
de présence dans les locaux,
00:17:56
qui était un vaste sujet.
00:17:58
Donc avec le fait de pouvoir gérer
00:18:00
les quotas par, euh, par bureau,
00:18:02
par espace de partage, de cantine,
00:18:04
de parking, et cetera.
00:18:05
Donc gérer les quotas et pouvoir
00:18:07
permettre aux gens de s'inscrire dans
00:18:09
la limite de ses quotas pour s'assurer
00:18:11
que il y a un roulement avec les
00:18:13
consignes sanitaires sont respectées.
00:18:14
Et on avait également toute
00:18:16
une partie plus procès.
00:18:17
Ce documentaire donc,
00:18:18
notamment les attestations de
00:18:19
déplacement qui était obligatoire,
00:18:21
donc ça permettait de les générer.
00:18:22
En fait à la volée de lancer un
00:18:25
processus d'approbation l'interne
00:18:26
pour que la personne reçoive sur.
00:18:28
Sur son e-mail et puissent
00:18:30
puissent y accéder.
00:18:32
Et puis, dernier élément,
00:18:32
qui est un peu différent,
00:18:34
c'est un jeu qu'on a mis en
00:18:35
place pour la soirée des 50.
00:18:37
Donc il y a un an chez chez toi.
00:18:39
Là,
00:18:39
on avait fait une soirée avec une
00:18:41
une centaine de 100 personnes.
00:18:42
Je crois donc des clients et des
00:18:44
prospects nettoyeur et on a créé un
00:18:45
petit jeu pour leur faire découvrir un
00:18:47
peu notre notre façon de travailler,
00:18:48
notre ADN et cetera.
00:18:49
Et donc,
00:18:50
pourquoi est-ce que ce qui est intéressant,
00:18:51
c'est qu'on fait sans pouvoir?
00:18:53
Ainsi, on aurait pas vraiment, euh,
00:18:54
pu créer ce type d'application,
00:18:55
ça aurait été un peu trop coûteux,
00:18:57
un peu trop long,
00:18:58
là c'est une application qu'on
00:18:59
a fait en moins d'une journée,
00:19:00
donc on s'est dit que ça valait
00:19:02
le coup de le faire,
00:19:03
mais grâce à un grâce à la technologie
00:19:06
qu'on a utilisé Donc voilà pour
00:19:08
quelques exemples comme ça,
00:19:09
il y en a beaucoup d'autres,
00:19:11
mais quelques exemples qui sont
00:19:12
peut-être assez parlant pour vous de,
00:19:14
de de quinconces applique à nous-mêmes
00:19:15
et juste avant de passer la parole
00:19:17
à Cécile pour qu'elle nous fasse un
00:19:19
petit retour d'expérience sur sur la
00:19:21
programmation mise en place chez lui.
00:19:23
Il est contente ce qu'on vous a présenté,
00:19:25
la célébrité que de base entre guillemets
00:19:27
on va dire de la Power plate forme,
00:19:30
mais il y a une richesse qui qui
00:19:32
est beaucoup plus large donc
00:19:33
voici quelques exemples,
00:19:34
on a le la possibilité de gérer du,
00:19:37
du RP à donc robot conseil photo,
00:19:39
mission pour par exemple accéder
00:19:40
une connecter où automatisés
00:19:42
les tâches dans des outils qui
00:19:43
aujourd'hui sont eux sont un peu
00:19:45
ancien avec lesquels on peut pas
00:19:47
forcément de faire de d'interface,
00:19:48
d'automatiser des actions à faible
00:19:49
valeur ajoutée qui sont aujourd'hui
00:19:51
faites par des utilisateurs.
00:19:52
Donc le faire faire par un robot,
00:19:54
on a des fonctionnalités de réalité
00:19:56
augmentée d'intelligence artificielle,
00:19:57
donc l'appareil ça c'est intéressant
00:19:58
parce que c'est des choses.
00:20:00
On peut faire sans eux,
00:20:01
sans connaissance.
00:20:02
En développement donc de faire par exemple,
00:20:03
de la reconnaissance d'objets,
00:20:05
de la reconnaissance de texte,
00:20:06
de la traduction instantanée,
00:20:07
de l'analyse de sentiments.
00:20:08
Donc tout ça, c'est des des, des,
00:20:10
des choses qu'on peut faire très
00:20:12
facilement et intégrer un peu de races.
00:20:14
Et puis il y a le chat botté également,
00:20:16
donc pareil sans sans code que vous
00:20:18
pouvez intégrer sur votre site web,
00:20:19
connecter à votre outil CRM ou
00:20:21
plus des chattes vote interne avec
00:20:23
des des sujets plus intéressants
00:20:24
que vous allez mettre sur le team.
00:20:26
Donc voilà d'autres exemples du
00:20:27
panorama de ce qu'on peut faire avec
00:20:29
la première plateforme qui est plus
00:20:31
large que ce qu'on vous a présenté.
00:20:33
Voilà ce qu'on vous a présenté sa coupe.
00:20:35
Déjà, on va dire beaucoup de beaucoup
00:20:37
des casser tes besoins que que que vous
00:20:39
pouvez avoir à court et moyen terme.
00:20:40
Du coup,
00:20:41
je vais maintenant laisser la
00:20:43
parole à Cécile qui va nous nous
00:20:46
présenter un peu le contexte et
00:20:48
les enjeux de la mise en
00:20:49
place de de l'apple Watch
00:20:51
est chéri des contacts.
00:20:52
Merci, merci Éric. Donc en effet,
00:20:54
on a installé Power apps au sein de de
00:20:57
l'agence donc moi je dirige une agence
00:21:00
de communication spécialisée dans les
00:21:02
contenus de la stratégie à la création,
00:21:04
à la production de contenus.
00:21:06
On appartient au groupe publicité,
00:21:07
mais on a un mode de fonctionnement
00:21:10
très autonomes. Et au quotidien,
00:21:12
on est libre de mettre en place les
00:21:14
solutions les plus efficaces pour bien
00:21:17
évidemment continuer à à apporter,
00:21:19
euh, du business et de la croissance.
00:21:22
Quand j'ai, euh, découvert en fait quoi,
00:21:24
le rap de de Microsoft à l'agence,
00:21:27
on était face à un problème
00:21:29
de partage de connaissances.
00:21:31
J'avais identifié un.
00:21:32
Un besoin criant de mieux partager
00:21:34
les process que l'équipe maîtrise
00:21:36
mieux les process internes de manière
00:21:39
à ce qu'en fait on est une meilleure
00:21:41
visibilité à la fois sur les projets.
00:21:44
Beaucoup plus d'efficacité dans
00:21:45
les brief sur tous les nouveaux
00:21:47
projets qui arrivait à l'agence
00:21:49
que les bons interlocuteurs soient
00:21:51
sollicités au bon moment,
00:21:52
que les réunions soient préparés,
00:21:54
que le compte-rendu soit bien envoyé
00:21:56
aux bonnes personnes, que les étapes
00:21:58
eux soit clair pour tout le monde,
00:22:01
avec le rôle de chacun. Euh.
00:22:03
Et donc on avait des outils qui existaient,
00:22:06
qui était assez classique, hein?
00:22:08
C'est-à-dire les procès,
00:22:09
s'est expliqué sur des PowerPoint.
00:22:11
Et puis,
00:22:11
avec une croissance d'activité et
00:22:13
les nouveaux profils qui arrive.
00:22:15
Personne qui prend le temps
00:22:16
d'expliquer aux arts et aux autres
00:22:18
la manière dont on fonctionne.
00:22:20
Et au final,
00:22:21
euh.
00:22:21
Bah destruction évidemment qui arrive
00:22:23
dans les dans les équipes et un besoin
00:22:26
criant de pouvoir mieux partager et
00:22:28
de mieux prendre le temps et euh.
00:22:30
Et donc en découvrant e pornhub,
00:22:33
c'est la solution qui nous
00:22:34
est apparue la plus,
00:22:36
la plus efficace pour répondre à ce besoin
00:22:38
de fluidité de meilleure visibilité aussi.
00:22:41
Pour pouvoir mesurer le temps passé sur
00:22:43
les projets au-delà des time sheet,
00:22:46
euh,
00:22:46
mais de pouvoir bien mesurer ce
00:22:48
qu'on avait anticipé en amont et
00:22:50
ensuite la réalité dans le quotidien.
00:22:53
Euh,
00:22:53
et donc toujours dans cette
00:22:56
logique d'efficacité de,
00:22:57
de simplifier aussi l'avis des
00:23:00
collaborateurs au quotidien.
00:23:02
Donc peut-être il arrive si tu veux,
00:23:04
on peut montrer, euh,
00:23:05
ouais.
00:23:07
Je lance
00:23:08
la vidéo, je te laisse commenter.
00:23:11
Donc ici vous avez, euh, le.
00:23:14
Tu as l interface qui permet dès
00:23:17
l'arrivée d'un nouveau brief,
00:23:19
que ce soit sur un compte client
00:23:21
existant ou un appel d'offres.
00:23:24
La possibilité en fait.
00:23:26
Enfin, le collaborateur à la possibilité,
00:23:29
euh, d'entrer à l'intérieur de
00:23:32
de lappe pour pouvoir qualifier,
00:23:34
euh, son brief.
00:23:39
Alors qu'il vient, je vois pas
00:23:40
très bien la vidéo en même temps.
00:23:44
Là, on est sur le Brent plateforme, donc
00:23:46
on déroule les différentes étapes.
00:23:48
Voilà donc toutes les différentes
00:23:50
étapes du brief à partir du
00:23:52
moment où le brief arrive.
00:23:54
Euh, à l'agence donc en qualifier le
00:23:57
rif en qualifient eux enfin le client.
00:23:59
Laquelle? Le briefing,
00:24:00
Nantes surtout les Dead line.
00:24:02
On a également la possibilité à
00:24:04
l'intérieur de chaque champ de
00:24:06
détailler eux donc l'étape et d'y
00:24:08
associer également des liens à
00:24:10
l'intérieur de team soul et du coup
00:24:12
les collaborateurs peuvent accéder.
00:24:14
Indirectement eux au lien donc enfin
00:24:16
aux documents nécessaires à son,
00:24:19
à son travail, à la préparation.
00:24:21
Euh, des différentes étapes aussi,
00:24:23
euh, grâce à donc un code couleur,
00:24:26
on peut tout de suite voir si on est
00:24:29
en retard par rapport à au timing
00:24:32
plutôt en avance ou plutôt bien,
00:24:35
ce qui permet, euh.
00:24:37
Du coup au pilote et à ceux qui
00:24:40
interviennent sur le projet.
00:24:42
Euh et bien de d'adapter.
00:24:44
Leur planning quotidien pour pouvoir
00:24:47
répondre aux différents besoins.
00:24:51
Je pense à la 2e vidéo du coup.
00:24:56
Et au fur et à mesure de l'avancée du projet,
00:24:59
bah, les collaborateurs peuvent enrichir,
00:25:01
poursuivre l'enrichissement
00:25:02
et évidemment, euh,
00:25:03
des différentes étapes du projet intégré.
00:25:06
Euh, des nouvelles enfin des Dead
00:25:08
line différentes, solliciter les
00:25:09
collaborateurs également qui en ont besoin.
00:25:12
Ce qui me permet aussi moi,
00:25:14
en tant que dirigeant et la personne
00:25:17
qui co dirige avec moi à l'agence
00:25:19
d'avoir une une vue globale en fait
00:25:22
des sujets en cours de pouvoir les
00:25:25
classer en fonction des urgences et de
00:25:27
savoir sur lesquels on doit intervenir.
00:25:30
Euh. Ah bah pour plus de commande a
00:25:32
dit une faute stratégique quand c'est
00:25:34
nécessaire et également donc on peut
00:25:37
intégrer les collaborateurs qui vont
00:25:39
travailler sur le projet avec le
00:25:41
nombre de jours que l'on estime à au
00:25:44
démarrage sur le temps qu'ils vont,
00:25:46
euh qu'ils vont y passer et donc
00:25:48
on peut aussi associer des de
00:25:50
personnes externes à l'équipe.
00:25:54
Et la 3e vidéo?
00:26:02
Et la 3e vidéo qui permet donc quand enfin,
00:26:05
une agence de communication a
00:26:06
beaucoup de présentations pour, euh.
00:26:08
Spelling kayano à à nos
00:26:09
clients nos prospects?
00:26:10
Euh, là recommandation qu'on
00:26:11
leur qu'on leur fait.
00:26:13
Donc on intègre souvent à la fin une
00:26:15
répétition avec l'ensemble de l'équipe.
00:26:17
Donc ça c'est également intégré
00:26:18
dans dans la cour et puis surtout,
00:26:20
une fois que le projet est clôturée,
00:26:23
on va pouvoir identifier si entre le,
00:26:25
le démarrage et le temps que l'on
00:26:27
avait estimé sur l'ensemble des
00:26:28
collaborateurs présents et à la fin
00:26:30
bah si on avait bien estimé au début,
00:26:33
si on a dépassé le temps pour pouvoir
00:26:35
évidemment optimiser la fois da.
00:26:37
Prêts et identifier les les
00:26:38
points d'amélioration ou ou les
00:26:40
points sur lesquels on est super
00:26:42
contents dans le déroulé du projet.
00:26:47
Super, merci, merci Cécile.
00:26:48
On peut du coup passer à la dernière
00:26:50
partie pour pour vous donner un petit peu.
00:26:52
Nous les méthodes au qu'on utilise
00:26:54
notamment pour pour les clients qui
00:26:56
découvrent un peu la plateforme.
00:26:57
Ce qu'on essaie de faire en fait,
00:26:59
c'est de faire quelque chose qui
00:27:01
est assez assez rapide pour vous
00:27:02
montrer un peu le potentiel de la la
00:27:04
solution et également répondre à une
00:27:06
problématique que vous rencontrez.
00:27:08
Donc on a une une offre,
00:27:09
une méthode au pour découvrir la
00:27:11
Power plate forme en une semaine
00:27:13
donc l'idée c'est qu'on se donne
00:27:14
une semaine pour livrer de livrer.
00:27:16
L'application en production,
00:27:17
donc, comment ça se décompose?
00:27:19
L'idée, c'est que le premier jour,
00:27:20
donc bien souvent à lundi,
00:27:22
ont réuni des gens du métier,
00:27:24
des gens de la D si chacun a déjà bien
00:27:26
souvent ses propres problématiques,
00:27:28
qui peut remonter donc l'élément qu'il
00:27:29
a au quotidien les applications qui
00:27:31
l'utilisent, qui sont peut-être obsolète,
00:27:33
donc par exemple justement des
00:27:34
vieux fichier Excel qui traîne qui
00:27:36
sont pas forcément partagé avec
00:27:37
tous les collaborateurs,
00:27:38
qui manque un peu d'intelligence qui bah
00:27:40
qui peuvent aussi générer des erreurs
00:27:42
parce que Ben voilà les cellules empire,
00:27:44
c'est pas forcément toujours
00:27:46
très très simple.
00:27:47
Ou à cette réunion vient également
00:27:49
avec notre catalogue en gros,
00:27:50
qui est euh,
00:27:51
bein programme sur laquelle on
00:27:52
a des exemples de ce qu'on a pu
00:27:54
faire chez les clients.
00:27:55
Donc on a une quarantaine d'usage
00:27:57
qu'on montre et ça permet du coup
00:27:58
aussi de d'apporter des idées
00:28:00
aux participants de la réunion.
00:28:01
Et puis bah tout c'est tout, c'est tout.
00:28:03
c'est quoi remonte.
00:28:04
On est on les listes et on
00:28:06
identifié pour chacun d'entre eux,
00:28:07
quel est leur degré de complexité.
00:28:09
Quelle est leur valeur ajoutée métier?
00:28:10
Et puis on en choisit un,
00:28:12
donc plutôt un qui a une complexité
00:28:14
pas énorme pour commencer parce que
00:28:15
justement on va être dans un timing
00:28:17
assez court mais il y a une vraie,
00:28:19
une vraie valeur métier.
00:28:21
Donc ça,
00:28:21
c'est ce qu'on fait la première
00:28:23
journée et on définit de manière
00:28:25
assez précise les les besoins des
00:28:27
visages qu'on a dans ce dans cette
00:28:30
application pour pouvoir avancer.
00:28:32
Ensuite, le mardi,
00:28:33
on fait intervenir un profil du I
00:28:35
de de chez nous pour créer, eux,
00:28:37
les maquettes de l'application.
00:28:38
Donc l'appareil.
00:28:39
On se réunit avec avec le client
00:28:41
et on qu'on soit ensemble,
00:28:43
la navigation dans l'application,
00:28:44
le,
00:28:45
les principes de design qu'on va
00:28:46
utiliser pour faire quelque chose
00:28:48
qui soit vraiment très simple
00:28:50
pour les utilisateurs.
00:28:51
Très facile,
00:28:51
aller courir et qu'il soit
00:28:53
adapté évidemment à la charte de
00:28:55
l'entreprise à sa façon de travailler.
00:28:57
Donc c'est pour ça,
00:28:58
on utilise un outil qui s'appelle feedback,
00:29:00
un outil de de maquette âge.
00:29:03
Le lendemain, on passe au concret,
00:29:05
donc en fait,
00:29:06
on met en place tout ce qu'on a vu
00:29:08
dans les maquettes d'emploi ABC.
00:29:10
Donc on crée vraiment l'application,
00:29:11
la rendant intelligente.
00:29:12
Et bah pour pour ceux qui les
00:29:14
clients qui ne veulent en fait
00:29:16
on fait ça ensemble,
00:29:17
ce qui va permettre de voir un peu l'envers
00:29:19
du décor et de voir concrètement comment,
00:29:21
comment on crée des applications pour
00:29:23
aussi être autonome sur la maintenance,
00:29:25
le l'extension des USA,
00:29:26
je crois qu'on va gérer dans
00:29:27
cette application, et cetera.
00:29:30
Le jeudi, on se réunit à nouveau pour
00:29:32
tester donc là l'idée, c'est quand nous,
00:29:34
on peaufine un peu l'application et
00:29:36
que le client test pour vérifier que
00:29:38
tout est conforme à ses attentes.
00:29:40
On amélioré on amélioré un peu les choses.
00:29:42
Et puis dernière étape, le vendredi,
00:29:44
Ben on l'ouvre en fait aux utilisateurs et
00:29:46
on fait un petit support de communication.
00:29:49
Donc là vous avez un exemple qu'on
00:29:51
a réalisé pour un client,
00:29:52
un petit support pour présenter
00:29:54
l'application qu'on va qu'on va
00:29:56
ouvrir à à ces personnes là.
00:29:58
Donc voilà la méthodologie qu'on.
00:30:00
Utilise.
00:30:00
Est-ce que peut-être Cécile tu veux faire
00:30:03
un retour et ce qu'on a fait ensemble,
00:30:05
est-ce que t'as un retour à apporter pour,
00:30:08
euh, pour alimenter aussi avec
00:30:09
ta vision des
00:30:10
choses sur le sujet?
00:30:12
Mais oui, tout à fait, euh,
00:30:13
moi j'ai trouvé que la manière dont on
00:30:16
avait fonctionné était hyper efficace.
00:30:18
Euh, très fluide et très agréable euh si
00:30:20
je peux donner une recommandation quand
00:30:22
vous vous lancez dans ce type de projet,
00:30:25
c'est de bien qualifié en amont,
00:30:27
le besoin avec quelques personnes de votre
00:30:29
équipe qui sont représentatifs en fait
00:30:31
des utilisateurs finaux de l'application.
00:30:34
Euh, et ensuite d'avoir une chaîne de
00:30:36
décisions qui soient très raccourcie,
00:30:38
eux, parce que si on fait ensuite,
00:30:40
vous devez demander à plusieurs
00:30:42
personnes là validation, euh,
00:30:43
je pense qu'on perd énormément de temps,
00:30:46
il y a trop de David qui interviennent
00:30:48
après donc le la préparation en amont
00:30:51
est vraiment clé et une chaîne de
00:30:53
décision courte permet vraiment de
00:30:55
pouvoir rentrer dans la méthodologie
00:30:57
qui est proposé par Éric et qui
00:30:59
vraiment fonctionne très très bien.
00:31:04
Merci. Effectivement, oui, quand on
00:31:05
est sur une application qu'on veut
00:31:07
mettre en place en 5 jours,
00:31:08
les circuits de décision comme tu
00:31:10
le dis assez, assez important.
00:31:11
Donc voilà ce qu'on voulait vous
00:31:13
présenter aujourd hui à la fois donc
00:31:15
sur la partie un peu le le contexte
00:31:17
sur la partie présentation un peu
00:31:18
théorique de l'application et quelques
00:31:20
exemples avec le retour de de Cécile.
00:31:22
Donc de notre côté on a voilà on a,
00:31:24
on a fini le le de présenter ce
00:31:26
qu'on voulait voir avec vous.
00:31:28
Donc si vous avez des questions
00:31:29
n'hésitez pas à aller poser,
00:31:31
je crois qu'il y en a déjà une qui a été.
00:31:34
Qui a été posée donc sur sur le sujet
00:31:37
de la RGPD par rapport au au contenu
00:31:39
de des applications au contenu des
00:31:41
applications qui sont qui sont créés là,
00:31:43
je dirais que c'est quelque chose qui
00:31:45
est en fait assez assez classique.
00:31:47
Euh, on a,
00:31:47
on a le soit le cas de figure où
00:31:50
Power apps est juste un front qui
00:31:52
est connecté sur des applications
00:31:54
existantes au quel cas il n'y a pas
00:31:57
plus de problématique RGPD que je suis
00:31:59
enfin que celle que vous avez dû,
00:32:01
euh,
00:32:01
géré par rapport à l'application
00:32:03
que vous avez mise en place.
00:32:04
Soit effectivement on a vraiment une
00:32:06
base de données qui est propre à la.
00:32:09
Application qu'on met en place au quelqu'un.
00:32:11
Effectivement,
00:32:11
les mêmes règles s'appliquent que
00:32:12
pour toute application concret.
00:32:13
Donc si on si on a des données
00:32:15
effectivement de contact,
00:32:16
personne physique notamment principalement
00:32:18
côté bite ou si effectivement il
00:32:20
faut il faut pouvoir expliquer le
00:32:21
pourquoi du comment de cette donnée,
00:32:23
comment est-ce qu'on utilise dans quel cadre,
00:32:24
combien de temps on va la conserver?
00:32:26
Mais les problématiques qui sont les
00:32:28
mêmes que pour toutes les applications
00:32:30
que vous avez déjà aujourd'hui
00:32:31
n'est plus ni plus ni moins.
00:32:35
Euh, dans le 2e question, le temps moyen
00:32:37
de développement d'une application.
00:32:38
Bah pour une application simple,
00:32:39
c'est un peu ce qu'on a, ce qu'on a vu,
00:32:42
ce qu'on a vu dans la dans la démarche,
00:32:44
c'est une semaine.
00:32:45
Je pense qu'on peut faire des choses,
00:32:47
donc en 4 à 5 jours on peut déjà
00:32:48
faire des choses assez intéressantes
00:32:50
et sur des applications complexes.
00:32:51
Là il y a quelque part,
00:32:53
il n'y a pas de limite,
00:32:55
ça dépend un peu de la complexité
00:32:56
de de ce qu'on veut faire.
00:32:58
Nous les on va dire les plus grosses
00:32:59
qu'on a fait aujourd'hui c'est je
00:33:01
pense pour une banque privée donc
00:33:03
une application de rendez-vous
00:33:04
augmentée qui était très riche.
00:33:06
Avec eux, voilà des problématiques de
00:33:07
documentation assez lourde, et cetera.
00:33:09
Et on était autour de quatre-vingts jours,
00:33:11
je crois, euh, donc là voilà,
00:33:12
c'est quelque chose de plus,
00:33:14
plus copieux, plus costaud.
00:33:15
Mais voilà, on fait déjà des choses.
00:33:17
En quelques jours,
00:33:18
on est déjà capable de faire
00:33:19
des choses avec des avec,
00:33:21
des données avec un front un peu sympa.
00:33:23
Donc voilà.
00:33:27
Est-ce qu'il y a d'autres d'autres questions
00:33:30
par rapport à ce qu'on a présenté?
00:33:33
Ou à laisser peut-être quelques secondes,
00:33:35
voir si si les autres questions arrivent.
00:33:39
Sinon peut-être ils risquent.
00:33:41
Je peux aussi ajouter ce qui est
00:33:43
intéressant dans le dans la Power up,
00:33:45
c'est qu'elle est vivante entre guillemets,
00:33:47
et on peut démarrer avec une
00:33:49
version assez simple pour voir.
00:33:51
En fait la vitesse d'utilisation
00:33:52
et comment les équipes y adhèrent.
00:33:54
Et ensuite avoir la possibilité de
00:33:56
la développer au fur et à mesure des
00:33:59
besoins et de l'utilisation de ce
00:34:01
qu'on peut qualifier au démarrage.
00:34:02
Mais
00:34:03
complètement, tu as raison,
00:34:04
c'est vrai que c'est plutôt une
00:34:06
bonne pratique dans toutes,
00:34:07
tous les projets de création d'applications,
00:34:09
mais particulièrement sur
00:34:10
Coralie effectivement.
00:34:11
Ou comme on peut aller assez vite.
00:34:13
Bah c'est intéressant de
00:34:14
créer une première version,
00:34:15
d'avoir des vrais retours du terrain,
00:34:17
et puis de de bâtir de l'o 2.
00:34:19
De l'eau 3 à partir de de vraies choses
00:34:21
qu'on a constaté plutôt que d'imaginer en
00:34:22
avance de phase d usage qui sont-elles?
00:34:25
Pas forcément très pertinent.
00:34:26
Donc oui t'as raison,
00:34:27
c'est particulièrement vrai pour, euh.
00:34:29
Nouvelles questions donc sur
00:34:30
l'accès administrateur back-office,
00:34:31
donc la réponse c'est,
00:34:32
c'est oui, euh, en fait,
00:34:34
effectivement quand on gère une base
00:34:35
de données propres à l'application et
00:34:37
effectivement une application au back
00:34:39
office qui est eux qui est aussi assez jolie,
00:34:41
assez épuré,
00:34:42
qui permet effectivement d'avoir accès
00:34:43
aux données, de faire des importe,
00:34:45
de donner des exports,
00:34:46
de d'avoir des tableaux de
00:34:47
bord sur tout ce qui était,
00:34:49
euh, tout ce qui a été saisi.
00:34:51
Donc effectivement,
00:34:52
bah comme on l'a vu on peut avoir
00:34:54
plein de back-office différents,
00:34:55
mais si la base de données est
00:34:57
portée par voilà la plateforme,
00:34:59
effectivement on a.
00:35:00
Back-office,
00:35:00
qui permet d'accéder à ces données et
00:35:03
de les manipuler un peu comme on veut.
00:35:05
Question du beurre,
00:35:06
dans quel budget moyen faut
00:35:07
il prévoir donc des moyens?
00:35:08
Encore une fois,
00:35:09
ça va dépendre de la complexité
00:35:10
sur l'offre qu'on vous a présenté
00:35:12
pour une semaine,
00:35:13
donc à peu près 5 jours de travail.
00:35:15
On vient aux alentours de de 5000€
00:35:17
environ et après il y a la partie licence.
00:35:19
Donc là ce que j'évoquais tout à l'heure.
00:35:21
Selon eux,
00:35:22
les types de besoins pour avoir on
00:35:24
peut avoir soit des licences qui
00:35:25
sont déjà inclus dans votre Office
00:35:27
365 au quel cas c'est c'est gratuit,
00:35:29
soit il y a des besoins plus riche,
00:35:31
plus complexe.
00:35:31
Euh là effectivement on a des coûts
00:35:33
de licence qui qui dépendent un
00:35:35
peu du du Sky c'est ça c'est c'est
00:35:37
accessible je crois sur le site de
00:35:39
Microsoft donc il faut avoir un
00:35:42
aperçu de des tarifs sur sur ce site.
00:35:46
Les conseils pour l'hébergement des
00:35:47
données donc je faire pousser ds,
00:35:49
mais encore une fois,
00:35:50
ça va dépendre des besoins.
00:35:51
Sherpa une donc ça,
00:35:52
c'est un des connecteurs qui eux
00:35:54
qui est gratuit dans le pack Office
00:35:55
365 qui permet de faire des choses,
00:35:57
sachant que la ligne nouveautés,
00:35:58
c'est qu'aujourd'hui il y a
00:36:00
également la possibilité d'avoir
00:36:01
une base de données relationnelle.
00:36:02
Euh,
00:36:02
gratuite.
00:36:03
Intégrer la team donc pour des besoins
00:36:05
d'autres d'autres besoins ou en tout cas
00:36:07
dans des sujets un peu un peu pointu,
00:36:08
un peu de technique,
00:36:09
mais en tout cas, si vous avez
00:36:11
des besoins qui sont assez simple,
00:36:13
ça cher pour une toux ou le la base de
00:36:15
données ventilées se feront l'affaire.
00:36:17
Et si on veut effectivement quelque
00:36:19
chose de plus riche avec eux,
00:36:20
une gestion des habilitations plus
00:36:22
complexe avec du riz Sporting,
00:36:23
là, le CBS qui du coup justement,
00:36:25
la base de données qui associé à la
00:36:27
plateforme peut peut courir. J'ai besoin là.
00:36:36
Euh, mec, il n'y a pas d'autres questions.
00:36:39
Je vous propose qu'on qu'on en reste là.
00:36:42
Merci, merci Cécile, merci Lisa pour
00:36:45
pour votre participation et merci à tous
00:36:47
de de nous avoir suivis aujourd'hui.

Il n’existe aucun élément correspondant à votre recherche dans cette vidéo...
Effectuez une autre recherche ou retournez au contenu !

 

Développez rapidement des applications métiers pour votre PME sans savoir coder !